By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Il y a un an, la France lançait l’opération Serval au Mali, afin de chasser les djihadistes installés dans le nord du pays, à Gao notamment. A l’heure du bilan et alors que l’armée française prépare désormais son désengagement, force est de constater qu’un an après, Gao n’est pas entrée dans une logique de paix. L’objectif est pourtant de faire passer les effectifs de 2 400 soldats français à 1 000 d’ici la fin du mois, et de confier la sécurisation du pays aux militaires maliens seuls.Il faut dire que depuis l’ouverture d’un nouveau front en Centrafrique, la France est de plus en critiquée au sujet de ses interventions africaines. A Bangui, et alors que les massacres sont devenus quotidiens, la présence de nos soldats est de plus en plus impopulaire, quand certains observateurs parlent déjà d’enlisement. Une situation compliquée alors que vendredi, le Président Michel Djotodia et son Premier ministre ont été contraints de démissionner.Quel est l’avenir de l’armée française en Cen