By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

http://www.actu-environnement.com/ae/news/plan-preservation-anguille-onema-soustons-18929.php4 L'anguille est classée depuis 2009 "espèce en danger critique d'extinction". Depuis quelques dizaines d'années la population de ce poisson a fortement régressé à l'échelle européenne. Face à ce constat alarmant, l'Europe a demandé aux Etats membres d'élaborer un plan de gestion de l'anguille. En France, il est en vigueur depuis 2010 et a pour objectifs essentiels le rétablissement des stocks en luttant contre le braconnage, la pêche illégale, la pollution et les obstacles à la circulation de l'anguille. Les ouvrages sur les cours d'eaux tels que les installations hydrauliques sont en effet une des principales causes de mortalité de ce poisson migrateur qui effectue dès sa naissance un voyage périlleux entre la mer et l'eau douce. A Soustons, un des sites index pour la surveillance de l'anguille dans les Landes, l'Onema contribue avec un réseau d'acteurs à l'application de ce plan. Mesures biométriques pour le traçage de la population, négociation avec les élus pour aménager les ouvrages, autant d'actions pour améliorer la connaissance de l'espèce et œuvrer pour sa sauvegarde. Toutefois, la Fédération Nationale de Pêche a toujours dénoncé l'insuffisance de ce plan qui n'agirait pas réellement sur l'exploitation de l'anguille. La France avait fixé pour 2012 une réduction de 30% de la mortalité par pêche. Or selon la Fédération cet objectif est loin d'avoir été atteint tout comme l'aménagement des ouvrages dont seul un quart aurait été mis en conformité en 2012. La Fédération Nationale de Pêche a déposé un recours contre le plan de gestion français auprès du Conseil d'Etat. Elle demande un moratoire sur la pêche de l'anguille, unique mesure qui pourra selon elle rétablir les stocks de poissons. Marie Jo Sader